fbpx
NeltySEO SEO international : Comment référencer son site multilingue ?

SEO international : Comment référencer son site multilingue ?

Temps de lecture : 5 minutes

L’extension des activités et l’acquisition d’une certaine notoriété à l’international offrent des opportunités incontestables de croissance aux entreprises.  Quelle que soit leur taille, l’internationalisation fait systématiquement partie des objectifs de nombreuses sociétés. Pour y parvenir, Internet offre aujourd’hui de nombreux outils comme le référencement SEO qu’il faut savoir exploiter convenablement.

Sur un plan national, un site internet peut avoir un bon positionnement sur certains mots-clés vis-à-vis des moteurs de recherche. Toutefois, une optimisation SEO à grande échelle sera nécessaire pour l’international. D’un pays à un autre, la langue peut changer, la façon de penser est différente, les besoins varient…
Comment s’y prendre pour obtenir un site multilingue bien référencé ?

Quel type d’URL pour passer à un site international ?

Pour développer une activité à l’international grâce à Internet, vous devrez être en mesure de jongler entre les balises SEO, l’éventuelle restructuration du site ou encore l’adaptation du contenu. Mais avant d’entamer ces opérations, il faudra définir la méthode à implémenter.

Domaine avec ccTLD : créer un nouveau site autonome

Le sigle ccTLD signifie Country Code Top Level Domain. Il fait référence aux extensions spécifiques à certains pays, différents de la traditionnelle extension .com. Par exemple, pour la France le nom de domaine sera .fr, pour la Grande-Bretagne .co.uk et pour la Belgique .be.

Si vous voulez obtenir un référencement naturel localisé sur la Belgique, l’idéal sera d’opter pour la création d’un nouveau site. Il pourra être autonome, entièrement personnalisé et posséder sa propre architecture. Le contenu SEO part de zéro et devra être travaillé pour répondre efficacement aux requêtes locales.

En outre, une stratégie de liens à part entière devra être mise en place. Diverses techniques SEO devront être mises en œuvre. Pour développer votre site à l’international grâce à une nouvelle adresse en ccTLD, il est vivement conseillé de recourir à des professionnels du référencement.

La méthode du domaine en ccTLD permet d’envoyer des signaux pertinents de ciblage à Google. C’est une preuve de fiabilité pour les utilisateurs qui peut s’avérer onéreuse. Heureusement, il existe d’autres alternatives.

Sous-domaines ou sous-répertoires associés au site principal

Dans le cadre de la mondialisation ou de l’internationalisation de votre entreprise, l’adoption d’une stratégie de SEO global implique de bien penser la structure des URL en fonction de votre budget et de certains paramètres. Une PME disposant d’un petit budget peut recourir aux deux structurations d’adresses présentées ci-dessous.

L’adresse du sous-domaine de votre site principal aura comme URL be.siteweb.com. Vous aurez la possibilité de configurer des serveurs à des emplacements différents pour chaque région. Néanmoins, comme pour un nouveau domaine de premier niveau, Google considère qu’un récent domaine destiné à l’international a été créé. Un travail d’indexation sera dès lors nécessaire afin de booster votre popularité.

A contrario, si vous optez pour la création d’un sous-répertoire pour mettre en place un SEO global et internationaliser votre site, ce sous-dossier bénéficiera de la notoriété de l’ancien. Ainsi, si ce dernier était déjà bien positionné, votre site multilingue pourra être indexé convenablement. Si vous faites de l’e-commerce et que vous souhaitez élargir votre marché, le référencement obtenu par votre site initial sera utile à la nouvelle version. Vous serez correctement positionné dans les pays ciblés.

Toutefois, il convient de noter que pour une URL de site international en sous-domaine ou en sous-répertoire, les signaux de ciblage envoyés aux algorithmes de Google sont plutôt faibles. De même, puisque les adresses de vos pages web internationales ne contiennent pas les noms de domaine des pays, elles pourraient sembler moins fiables pour les utilisateurs locaux.

Intégration de paramètre de langue dans l’URL

Pour la mise en œuvre de l’internationalisation, puis du SEO global de votre site, vous avez la possibilité d’insérer directement un paramètre identifiant la langue dans l’URL de votre site. L’adresse de la page principale sera alors au format siteweb.fr/?lang=fr-be. Pour les liens entrants vers votre site, une telle syntaxe peut s’avérer problématique compte tenu de sa complexité.

La meilleure solution pour limiter les risques d’erreur dans la mise en place d’un site multilingue est de confier sa stratégie de SEO global à un référenceur professionnel.

Hreflang : rôle et utilisation pour un site multilingue

Lancée en 2011, avec l’algorithme Panda de Google, la balise Hreflang joue un rôle primordial dans le référencement d’un site à l’international. On peut lire sur les pages des questions fréquemment posées de Google que l’attribut HTML Hreflang est à intégrer par le webmaster à l’en-tête de chaque page. Pour ainsi indiquer aux robots (crawlers) du moteur de recherche quelle est la langue ciblée. Et parce qu’une même langue peut exister en plusieurs versions, la balise Hreflang va plus loin, elle sert aussi à distinguer précisément la langue de la région ciblée.

Cet attribut, essentiel au SEO international, est d’autant plus utile quand la version étrangère d’un site n’adopte pas de ccTLD. Un site web utilisera par exemple les formats suivants :

  • pour indiquer que la langue ciblée est l’anglais
  • pour indiquer un ciblage du français de Belgique.

Imaginons que vous mettiez en place un maillage interne avec un sitemap propre à un site multilingue, mais que vous vous contentiez d’utiliser uniquement la balise Hreflang pour les pages principales, le crawling des robots aura alors une interprétation biaisée des pages n’ayant pas l’attribut. En conséquence, le SEO de la version internationale du site sera moins pertinent.

Afin de pallier ces erreurs, seul un accompagnement sur mesures s’avère opportun. Pour un audit SEO à la conquête de nouveaux marchés, pour un passage d’un site à l’international, Nelty sera le partenaire idéal. Étant donné que l’adoption d’une stratégie SEO internationale n’est pas exclusivement une question d’URL ou de balises HTML, l’agence élaborera avec vous un plan de référencement local à part entière pour la nouvelle région ciblée. Sans recourir au référencement payant, les premiers résultats seront visibles rapidement.

Pour un site optimisé SEO à l’international : traduire et localiser

Pour donner une dimension internationale à un site internet, il est important de cerner les zones géographiques et d’adapter son contenu. Ceci permettra d’atteindre des objectifs, d’obtenir plus de clics, un taux de conversion élevé et d’accroître les ventes.

Traduction professionnelle et localisation, pour un contenu local-friendly

Il ne suffira pas d’essayer toutes sortes d’optimisations techniques, d’indexer un site dans des annuaires ou encore de faire du SEA, il faudra également traduire et localiser le contenu des pages en fonction du pays et de ses langues. Effectuer une traduction professionnelle, réadapter son contenu à la culture, à la sociologie et à ses habitudes.

Si en France, une certaine pudeur amène les entreprises à se contenter d’une présentation  neutre de leurs produits, aux États-Unis, chaque entreprise fait preuve d’une fierté sans égale de ses offres. Cette supériorité symbolisant une certaine confiance en soi servira à conquérir les clients américains.

Ainsi, pour employer de bonnes formulations, mais aussi pour choisir des mots-clés de longue traîne et des expressions techniques, il sera important de faire intervenir un natif. Grâce à ce dernier, vous obtiendrez un champ lexical riche, des phrases cohérentes et pertinentes. Afin de choisir les mots clés appropriés, vous pouvez utiliser des outils tels que SEMRush ou encore Google Trends.

Tenir compte des exigences des moteurs de recherche locaux

Malgré l’arrivée de Qwant ou encore de DuckDuckGo, Google demeure le leader incontesté des moteurs de recherche au niveau mondial. Toutefois, certains pays lui résistent. Selon des données de StatCount datant de 2020, il y a deux pays où Google n’est pas leader. Il s’agit des moteurs de recherche Yandex pour la Russie et de Baidu, Qihoo360 et Sogou pour la Chine. Aux États-Unis, le géant Google laisse tout de même 8% de requêtes à Bing et Yahoo.

Si vous ciblez un de ces marchés via une nouvelle version du site web de votre entreprise, nous vous aiderons à mettre en place une stratégie de référencement organique basée sur les règles des moteurs de recherche locaux.

Conseils supplémentaires pour réussir son référencement SEO à l’international

Les algorithmes de Google Pigeon et Opossum offrent d’excellents résultats lorsque la campagne de référencement à l’international intègre des liens entrants (backlinks) géolocalisés.

Faire du netlinking géolocalisé

Les liens entrants doivent idéalement provenir de blogs ou sites se trouvant dans la zone choisie. En plus des noms de lieux, dans le contenu d’un site, il faudra intégrer des mots-clés locaux afin de récolter du trafic qualifié.

Le référencement d’un site à l’international est un processus de longue haleine qui nécessite à la fois un travail éditorial et de multiples opérations techniques. Pour vous aider, notre agence réalisera dans un premier temps un audit SEO de votre site actuel. Grâce à l’analyse de votre notoriété digitale, nous pourrons identifier les meilleurs stratagèmes de référencement naturel et les techniques d’optimisation les plus appropriées. De la refonte d’un site au changement des attributs ALT des images utilisées, Nelty fera des choix précis et bien pensés pour vous garantir un référencement sur mesure à l’international.

Florian Sanchez

Florian Sanchez

L’agence est fondée par Florian Sanchez, ancien consultant en informatique, passionné par la création et le marketing digital. Florian met tout en œuvre pour créer une symbiose parfaite entre technique et créativité.

Il n'y a pas de commentaires

Laisser un commentaire